LES FEMMES SONT-ELLES DES LEADERS COMME LES AUTRES ?

« Nous sommes responsables de nous prendre en main et de nous sentir légitimes face à notre ambition » confie Isabelle Hudon, chef de la direction, Québec, et vice-présidente principale solutions clients, Canada, de Sunlife ainsi que cofondatrice de l’effet A. Les femmes sont généralement perçues dans l’inconscient collectif comme plus compréhensives, compatissantes et émotives, alors que la compétition, la domination et l’agressivité ressortiraient chez les hommes. Il y aurait alors deux leaderships distincts ? « Le sexe ne serait pas une variable pertinente et les traits de personnalité dans le style de leadership seraient perçus de la même manière. Les femmes ont juste une manière différente de voir les choses, sur l’écoute notamment, quand les hommes sont souvent plus confortables face au risque ». Aussi, elle ne croit pas qu’il y ait un style de leadership féminin ou masculin. « La définition du leadership est la même pour tous : c’est l’art d’inspirer les autres à nous suivre et vice-versa.» Sarah Saint-Michel, chercheuse au CNRS de Toulouse, a récemment compilé les résultats de 25 enquêtes européennes et américaines sur les qualités attribuées à 20 000 cadres dirigeants, dont un tiers étaient des femmes. La conclusion : le sexe ne serait pas une variable pertinente et les traits de personnalité (courage, confiance en soi, empathie…) dans le style de leadership (charismatique, vision partagée ou lié à l’obtention de résultats) seraient perçus de la même manière par les employés. Selon l’étude de Sarah Saint-Michel, le dirigeant moderne idéal proposera un leadership mixte ou « asexué » conjuguant les valeurs dites plus féminines ou masculines.

http://www.infopresse.com/article/2016/10/5/les-femmes-sont-elles-des-leaders-comme-les-autres